item1a1a
Pasuniques2b1a
Pasuniques1b1a
item1a1a
Pasuniques2a2a1 Pasuniques2a1j1a Pasuniques2a1a1a1 Pasuniques2a1b1a1 Pasuniques2a1c1a1 Pasuniques2a1d1a1 Pasuniques2a1e1a1 Pasuniques2a1f1a1 Pasuniques2a1g1a1 Pasuniques2a1h1a1 Pasuniques2a1i1a1
Pasuniques1b1a
Pasuniques1b1a Pasuniques1a2a1 Pasuniques1b1a
Pasuniques1a1a1a
item9a1
item4a1 item5a1 item6a1 item7a1 item8a1
item13
item1a
item14a1
item15a1
Untitled1a1a1
Terre1a1a
IMG1928d1a1
IMG1971a1
Mexique2005091a1
IMG2520a1

Durant les 7 mois de voyage , notre principal moyen de paiement sera la carte bancaire, que ce soit pour les retraits d’argent liquide ou plus rarement pour les paiements. Les frais bancaires pour les retraits à l’étranger comprennent le plus souvent une somme fixe forfaitaire (entre 2 et 3 euros suivant les banques) à laquelle on ajoute un pourcentage du montant du retrait (entre 2 et 3 %), le tout ajouté bien sûr à la commission de change. Ces frais ne sont pas à négliger sur une période longue.

Après une recherche sur le net, trois solutions s’offraient à nous :

Nous avons opté pour la 3ème option qui nous paraissait la plus adaptée.

Nous utiliserons majoritairement la carte bancaire pour les retraits, et les paiements. Nous partons avec 2 cartes VISA Premier (Une de mon ancienne banque et une de la BNP que nous avons choisie pour le voyage), ainsi qu’une carte Cyrus qui utilise le réseau Eurocard Mastercard pour les rares endroits où le réseau VISA n’est pas implanté. Le choix de la carte Premier tient au fait qu’elle nous apporte une possibilité de retrait plus importante à l’étranger et qu’elle couvre l’assurance annulation. Elle comprend également une assurance rapatriement, mais attention qui ne couvre que les 90 premiers jours d’un voyage (Comme la plupart des assurances classiques).

Nous partirons également avec quelques dollars, et des travellers en dollars (au cas où).

Notre voyage durant plus de 3 mois, nous sommes obligés de souscrire à une assurance supplémentaire qui doit couvrir les frais médicaux à l’étranger, les frais de rapatriement ainsi que les frais de recherche et de secours (notamment pour les randonnées en montagne).

Nous avons opté pour l’assurance « plan santé » de AVA. Son coût revient à 465 euros.

Nous ajouterons à cette assurance, celle du vieux campeur qui augmente le plafond de recherche et qui nous assure pour les activités dites à risques (Rafting, plongée, randonnée > 4000m) pour un coût de 63 euros par personne.

Le total peut paraître élevé mais il nous paraît important de partir avec une couverture optimale qui nous rassurera ainsi que nos famille dans les coins les plus reculés.

Néanmoins, ce n’est qu’une assurance rapatriement qui ne couvre malheureusement pas les frais médicaux sur le territoire français, ce qui nous impose donc de garder notre mutuelle française.

Nous partons naturellement avec les papiers classiques, auxquels nous avons ajouté un permis international par personne pour les locations de voitures prévues.

Tous nos papiers seront en copie sur le net afin d’y accéder rapidement et facilement en cas de perte ou de vol.

Il existe des grandes alliances de compagnies aériennes qui proposent des billets « tour du monde ». Les offres sont multiples et nous avons cherché celles qui correspondaient le plus au trajet que l’on voulait réaliser. Encore une fois, après un temps certain sur la toile, nous avons opté pour la formule 4 continents de l’alliance « One World » (British Airways, American Airlines, LAN Chile, Quantas, Cathay Pacific entre autre…). Cette formule un peu compliquée nous permet de choisir 16 segments aériens ou terrestre à travers les quatre continents choisis. Le prix étant de 500 euros moins cher par personne en partant de Londres (allez comprendre pourquoi..), nous partirons et reviendrons de la capitale anglaise.

Le prix de l’ensemble du Pass aérien s’élève à 1742 euros par personne. Il restera juste un vol entre Darwin et Bali, et 2 ou 3 vols intérieurs à acheter en plus.

Depuis la naissance de notre projet de voyage, nous projetions de tenir à jour un journal sur le net pour garder un lien fort avec notre famille et nos amis.

Nous avons longuement hésité entre le blog de voyage et le site internet. Nous avons opté pour le site qui nous permet de personnaliser un peu plus notre espace sur la toile. Mais un site internet, c’est du bouleau à monter…

Equipés sous Mac OS, nous avons utilisé le programme Freeway pro 5 (après des conseils d’experts confirmés par des forums internets). Ce qui nous a permis de construire notre site sans connaître le moindre langage HTML.

Les galeries photos seront effectuées par Photoshop Lightroom 2.0 et envoyées ensuite sur le net.

Pour la vidéo, on ne sait pas encore, on utilisera surement Youtube ou on mettra directement certaines séquences sur le site.

L’avantage d’avoir créé un site, est qu’on va pouvoir normalement le mettre à jour sur l’ordinateur portable qu’on aura emmené, à n’importe quel moment sans être connecté à internet, et tout envoyer sur la toile au dernier moment. Ce qui nous économisera sûrement un temps certain dans les cyber-cafés.

Nous nous sommes beaucoup inspirés de nombreux sites et blogs de voyageurs qui comme nous, ont eu envie de laisser leurs souvenirs sur le net. Un grand merci à tous !!!

Quelle banque choisir pour un tour du monde?

Les moyens de paiement

L'assurance rapatriement

Les papiers d'identité

Les billets d'avions

Le site internet

Quelle banque choisir pour un tour du monde?

Les moyens de paiement

L'assurance rapatriement

Les papiers d'identité

Les billets d'avions

Le site internet

gifbillets011
cartecredit005
computer10
avions044
Pour revenir à l'acceuil, cliquez