item1a1
Pasuniques2b1
Pasuniques1b1
item1a1
Pasuniques2a2a Pasuniques2a1j1 Pasuniques2a1a1a Pasuniques2a1b1a Pasuniques2a1c1a Pasuniques2a1d1a Pasuniques2a1e1a Pasuniques2a1f1a Pasuniques2a1g1a Pasuniques2a1h1a Pasuniques2a1i1a
Pasuniques1b1
Pasuniques1b1 Pasuniques1a2a Pasuniques1b1
Pasuniques1a1a1
item9a
item4a item5a item6a item7a item8a
SAN PEDRO DE ATACAMA
SANTIAGO DU CHILI
VALPARAISO
ILE DE PAQUES
IMG2975a
IMG2979
IMG2932a
IMG2944a
IMG2985a
IMG2992a
IMG3008a
IMG3039
Untitled1a1a
Terre1a1
IMG1928d1a
IMG1971a
Mexique2005091a
IMG2520a
Pour revenir à l'acceuil, cliquez

San Pedro d'Atacama

Mardi 7 Avril 2009 :

Le coq pousse encore la chansonnette… Il est 6h du matin à Salta et nous prenons la direction de la gare routière.

En route pour le Chili avec au terminus San Pedro d’Atacama et son désert ! De l’avis de tous, c’est la route la plus belle du monde, mais dans cette région, on peut mettre des superlatifs partout !

Bon, moi, mon premier contact chilien, n’a pas été des plus agréables puisqu’au moment de tendre mon passeport à Monsieur le Douanier, je me suis évanouie… Non pas qu’il avait l’air méchant ou que je transporte des substances illicites. C’est juste que nous sommes à 4400m et que les dix pas nécessaire pour traverser la frontière ont privé mon cerveau d’oxygène !

Allongée par terre, les jambes en l’air, au milieu de la fille d’attente avec au bout de mon pouls radial droit mon petit mari chéri qui me demande si ça va ? (C’est bête, on a pas pensé à prendre une photo !)…

« Bah oui, bien sur que ça va, je fais ça juste pour me rendre intéressante ! »… Deux tentatives pour me remettre à la verticale, rien n’y fait, je vois tout en bleu…

Hop, direction l’infirmerie et le masque d’O2… Visiblement, on leur avait déjà fait le coup!

J’arrache le masque à oxygène à une petite fille de 7 ans (Nan, je rigoles…) et je respire à plein poumon pendant que Cyrille va remplir les formalités pour moi. Récupérant un semblant de vue, j’ai vraiment commencé à m’inquiéter en voyant mon sauveur argentin saigner du nez : Au secours, je veux redescendre au niveau de la mer !!!!

Pas de bol pour moi, c’est pas possible et il reste encore deux cols à franchir dont un à 4600m.

Cyrille de son côté à visiblement le système cardio-vasculaire d’un lama (seul mammifère vivant à cette altitude) et tente désespérément deux ou trois blagues pour me faire rire …

Rien, n’y fait … Je suis en train de lutter pour ma survie, faut pas me déconcentrer !

Bon, c’est vrai, j’exagère un peu sur le côté mélodramatique de cette histoire mais toujours est-il que je n’ai rien vu de la route…

Et Cyrille me surveilant quand même du coin de l’œil, vous n’aurez même pas de photos !

IMG2861

En revanche, l’arrivée sur San Pedro d’Atacama est incroyable…

Là encore, une ligne droite qui descend lentement mais sûrement (environ 1500m de dénivelé en 30km). Sur notre droite se dresse fièrement du haut de ses 5960m, le Volcan Lincancabour, avec une forme parfaitement conique.

A l’horizon, le désert d’Atacama et le petit bourg de San Pedro qui semble perdu au milieu de cette immensité. Whaouh !

IMG3013

Passage de la frontière chilienne vers 16h. Je suis bien contente d’être redescendu à 2500m pour faire ça, car les douaniers chiliens, c’est pas des rigolos… Tous les sacs sont écartelés, inspectés et on nous confisque nos tomates séchées. Va savoir ?

Sans demander notre reste, nous nous dirigeons vers une auberge un peu à l’extérieur du bourg pour un repos bien mérité.

Mercredi 8 Avril 2009 :

Demi journée de repos, ça à l’air de rien mais ça fait du bien !!! Et puis nous sommes sacrément à la bourre pour ce qui est de vous raconter tout ça, de trier les photos et de monter les films. On se joue l’accès l’ordinateur à pierre-feuille-ciseau …

L’après midi, nous partons pour la Vallée de la Lune juste à côté de la Vallée de la Mort ! Rassurant tout ça !

En fait, c’est un superbe paysage, totalement désertique bien sûr ! Aucune forme de vie dans cette vallée qui est la plus aride du monde, plus que le Sahara à priori.

Assemblage de canyons et de dunes, nous nous promenons à travers certaines crevasses. Le plus atypique est que l’on peut « goûter » les murs qui ont le goût de sel, dernier vestige et preuve d’une mer autrefois présente.

En fin de journée, nous escaladons un petit mirador pour le point d’orgue de la journée : le lever de la lune en même temps que le coucher de soleil !

En plus aujourd’hui nous sommes chanceux, c’est pleine lune…

Alors que tout le monde a les yeux rivés vers l’Est pour voir c’est incroyable spectacle, une sorte d’extraterrestre mitraille le coucher de soleil à l’Ouest … Mon mari !!!

Il est très gentil mais parfois un peu distrait… Heureusement qu’il m’a emmené pour pouvoir parfois le remettre dans le droit chemin et vous offrir cette photo !

Sur la route du retour, nous pouvons admirer les étoiles.

Le désert d’Atacama est le meilleur endroit au monde pour cette observation, preuve en est le station astrologique internationale en construction à quelques kilomètres de nous !

Jeudi 9 Avril 2009 :

Lever 4h du mat’ ! Je vous jure que ce n’est pas une faute de frappe ! (Et après on dit que les vacances c’est reposant !)

Direction les Geysers de Tatio au Nord de San Pedro d’Atacama à 4200m d’altitude au beau milieu du cratère d’un volcan…L’observation de ce phénomène est la plus intéressante juste avant que le soleil ne pointe son nez à cause du contraste de température.

Par contre, je ne sais pas si vous avez déjà mis les pieds à 4300m à 6h du matin, mais il ne fait pas très chaud … -8°c au compteur !

Un peu traumatisée par ma dernière expérience à 4000m, j’avance à très très petit pas, presque moins vite que la septuagénaire à mes côtés !

Devant nous, des colonnes de geysers diffusent une chaleur un peu soufrée.L’eau qui en jaillit est à 80°c tout de même !

Comble du luxe, il est formée des sortes de piscine naturelles d’où l’eau jaillit à 35°c. Attraction touristique par excellence, chacun enfile son maillot de bain (à 4200m) pour y faire un saut !

Mon amoureux (toujours le même pour l’instant !) a voulu faire son malin ce matin en ne prenant que notre serviette super compacte.

Sauf que qui dit compacte, dit pas grande … et donc dit pas facile d’y glisser, pour se changer, le corps musclé et athlétique de mon homme…

J’aurais pu l’aider mais vous verrez j’ai préféré filmer !

Retour vers San Pedro d’Atacama en longeant une nouvelle partie de la chaîne des Andes.

Après midi, repos ! Au soir, nous fêtons notre départ du Chili … après avoir fête notre arrivée il y a deux jours !

Demain, direction Bolivie !

.

Photos San Pedro

PanoramiqueSanPedro